samedi 27 juillet 2013

Coup de chaud, Coup de sabre...

En ce juillet caniculaire, pour grimper dans la cuvette grenobloise lorsque l'on ne dispose que de quelques heures, il n'y a pas forcément foultitude de solutions. Le Coup de sabre se révèle toujours être une option amusante...

Moins de trois heures pour une séance de grimpe ? Plus de 30° à l'ombre ? Un petit tour au Coup de sabre fera parfaitement l'affaire pour s'entretenir les avant-bras et le sens du placement pour optimiser la tenue des redoutables plats de ce site à la fois urbain et bucolique. C'est qu'ici on est certes à deux pas de la ville, mais déjà noyé dans une forêt dont la densité vous fait facilement oublier la rumeur et l'ambiance de la ville. La marche d'approche n'est pas tuante bien que raide, le pied de la falaise accueillera sans trop de mal les enfants (pas trop petits quand même) l'ombre permet de ne pas cuire totalement.

Une partie de la falaise, caractéristique avec ses strates

De belles longueurs, dont certaines ont été prolongées au fil des années passant, avec une constante d'exigence technique, de placement et d'une bonne dose de rési/conti pour parvenir au sommet après moult errances sur des plats plus ou moins bons. Ce site ne dément résolument pas son intérêt, même si ce dernier ne peut être raisonnablement que local.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire