Mes motocyclettes

Après avoir roulé pendant plus d'un an et demi avec un scooter 125, j'ai fini par me décider. Grâce à N. et au temps libre octroyé, j'ai attaqué en mai 2010 la formation du permis A, histoire d'avoir le sésame pour réaliser un vieux rêve : rouler à moto !

Permis bouclé quelques semaines plus tard, la veille du départ en vacances familiales, il a fallu attendre fin août pour pouvoir procéder à quelques essais de motos et me rendre compte que ce serait bien celle qui m'avait décidée à franchir le cap qui finirait dans le garage !

La bestiole en question, c'est la Suzuki M1800R, aussi appelé VZR ou Intruder voire M109R ou encore Boulevard aux USA... Le chiffre 1800, c'est bien celui de la cylindrée ! Un bicylindre énorme, avec les plus gros pistons de la production moto de série. 106 cv (125 en full), 16 m/kg de couple. Un gommard de 240 mm à l'arrière. Pas loin de 350 kilos avec le plein. Mais surtout UNE GUEULE UNIQUE !!!

La voici telle que je l'ai récupérée le jour de son achat chez Moto Virus à Lyon-Dardilly (concession hautement recommandable au passage). Elle est donc là en version biplace, avec la selle arrière...


Mais comme je ne roule que seul, c'est dotée de son capot de selle, qui lui donne son vrai look terrible, qu'elle est quasi systématiquement configurée...




Cette moto est l'archétype de la machine "plaisir" : on peut rouler cool tout en s'amusant, on prend de l'air plein la tête, mais dès qu'on tourne la poignée, ça tire sévèrement sur les bras et la nuque ! Et surtout, pour se la péter en arrivant à une terrasse de troquet, il n'y a pas mieux...

Pour une grosse brassée de milliers d'euros de moins qu'une Harley moins performante, moins rare et sans cardan, on peut donc rouler "exclusif", avec une moto que l'on est sûr de ne pas croiser à tous les coin de rue.

Pour plus d'infos sur cette moto et tous les passionnés de cette machine exceptionnelle dans tous les sens du terme, allez donc visiter le forum français des M1800R

V à tous les motards, gaffe à vous sur les routes...



Novembre 2013 : une nouvelle venue !
Après plus de 3 ans et quasi 26.000 km parcourus sur ce fabuleux Suzuki VZR, j'ai décidé de changer de moto. Et comme si on change, c'est (à mon sens) pour découvrir autre chose... place à un maxi-trail routier !

Après quelques essais permettant de dépasser mon appréhension à chevaucher ces grandes "girafes" que sont les maxi-trails actuels, deux prétendantes jouaient la finale : la Yam Super Té et la Honda Crosstourer. Grâce entre autres à sa géniale boîte DCT, c'est cette dernière qui a remporté la partie !

Nous voilà donc partis vers de nouvelles "aventures"... Les premières centaines de kilomètres effectués à son guidon m'ont déjà conforté dans mon choix...



Juin 2013 : passage en terre teutonne
J'ai vraiment adoré le Crosstourer et son V4 accouplé à la boîte DCT. Mais malgré une selle refaite, mes reins souffraient à chaque sortie un peu longue. Sans doute vieux avant l'âge, j'ai donc souhaité passer sur une moto vraiment confortable, avec laquelle faire quelques centaines de kilomètres par jour ne serait jamais un souci. Au départ, je pensais à une Honda Gold Wing 1800, son essai l'an passé m'ayant enchanté. Mais raisonnablement, vu mes parcours habituels, un gabarit et un poids un peu inférieurs étaient plus adaptés. Le chant des six cylindres raisonnant trop bien à à mes oreilles, je me suis donc tourné vers une BMW K 1600 GT... malgré toutes les récriminations que j'ai pu faire à la marque à l'hélice ! Il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis, et il faut bien goûter à la soupe pour dire si elle est bonne ou pas... Pour l'instant, après 7.000 km en deux mois, cette machine ne cesse de m'étonner en bien.