dimanche 11 décembre 2011

Quartier d'hiver

Une fois de plus (ça devient une habitude, n'est-ce pas ?), c'est un changement de plan de dernière minute qui nous a guidé aujourd'hui. Nous avions prévu une petite virée vers le sud... mais un lever tardif, combiné à un coup de pompe général des membres de la famille, nous a conduit à nous cantonner raisonnablement à un spot vertaco. Vous me direz, il y a pire endroit pour passer un dimanche ! Direction donc Coté Court, pour un bon bain de soleil...

Coté Court, c'est vraiment le spot d'hiver par excellence : bien ensoleillé, abrité des petits vents mesquins qui peuvent vous glacer, il y a fait toujours bon même quand le froid s'installe sur l'alpe. Pour dire, on y a même déjà grimpé sans avoir l'onglée alors que le pied de falaise était chargé de 30 centimètres de neige !
Ce matin, au départ de Grenoble il ne fait "que" 6°C. Après le sale épisode pluvieux de cette semaine et le bon déluge que nous avons subi, je jugeais assez inopportun de tenter notre chance dans les secteurs de Pierrot Beach, plus propices aux résurgences rapides. Coté Court prenant bien le cagnard, je misais donc sur un meilleur état possible de la falaise, sans me faire pour autant d'illusions : sans doute devrions nous composer avec quelques coulées dans des voies et donc subir le choix des choses grimpables. Hé bien que nenni, après les quelques minutes d'approche descendante, je tombai le nez face à une falaise intégralement sèche ! Le top, bon choix...
La jolie barre de Coté Court, parfaitement sèche malgré la pluie subie cette semaine !

Le temps de s'installer et de préparer un bout de pique-nique pour Junior, me voici une nouvelle fois au pied de l'incontournable "Cage aux oiseaux", LE 7a qui vous échauffe et vous met directement bien dans le tempo de la grimpe locale : court, un poil énervé et avec quelques petites prises à serrer bien comme il faut !
D'entrée de jeu, il faut grimper vite et bien dans le 7a de "La cage aux oiseaux"
Il faut dire que la barre rocheuse de Coté Court plafonne à une vingtaine de mètres de hauteur, ce qui fait du spot une terre de prédilection pour les amateurs de voies typées resi courte voire même bloc. Pour autant, le secteur ne manque pas d'intérêt et propose même l'un des plus cailloux du coin. Si si, vraiment ! On y trouve de multiples gouttes d'eau, plats, petits trous, colonnettes de tailles diverses, du gris compact, du jaune plus fracturé... Une sacrée variété sur finalement peu de hauteur.
Vous voulez de la colonnette ? Y'en a !
Surtout, intérêt pour les grimpeurs dotés d'une progéniture, il existe un espace parfaitement plat et bien adapté à la présence des enfants. Ils peuvent y jouer sans risque de benner dans le talus, un arbre providentiel fait juste l'ombre qu'il faut pour éviter le coup de bambou... et il y a une balançoire !
Il y a même à demeure une balançoire pour les enfants !
Voilà maintenant venu le moment de choisir le projet du jour. Il traine encore ici quelques trucs à faire pour Delphine. Pour moi, c'est plus simple, je n'ai quasiment rien enchaîné... malgré quelques séries d'essais dans certaines voies ! En avant donc pour le 8a de "Anti social" : une approche pas méchante, mais une section de six mouvements sur arquées éloignées qui vaut son pesant de poulies. Le plus dur est de retrouver la bonne séquence de déplacements de pieds pour pouvoir bouger une main. Par ailleurs, l'éloignement entre certaines prises et le positionnement des seuls pieds dans le crux font que cette voie n'est vraiment pas un cadeau pour les petits ! La section dure se finit par un mouvement plus ou moins dynamique selon l'état de fraîcheur dans lequel on y parvient et qui peut vous faire tomber, juste histoire d'agacer.
Delphine, juste avant la "vraie" section dure de "Anti social", 8a
Pour aujourd'hui, la voie n'aura pas voulu de nous. Un dernier essai pour moi encore au soleil, mais avec un potentiel d'arquage de prises trop entamé par les trois montées précédentes... Un essai l'ombre venue pour Delphine, c'est déjà trop froid pour elle... Tant pis, on reviendra d'autant plus facilement que Junior se sent visiblement bien ici et trouve toujours un truc à faire... et à faire faire à sa maman !

Pour le topo de la falaise de Coté court, si vous n'en disposez pas vous pouvez le trouver ici-même !
Des mini-grottes à taille Junior !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire