dimanche 12 janvier 2014

La nouveauté selon St Paul

On a quand même sacrément du bol de vivre dans la région qui est la nôtre. N'en déplaise à certains chagrins pour qui la Cuvette n'est qu'un bidet, le grimpeur y trouve allègrement son compte, en toute saison. La preuve encore aujourd'hui avec la découverte de la falaise de St Paul de Varces !

La falaise de St Paul de Varces, alors que le soleil est en train de se coucher...

Avec une grande journée de beau temps comme celle de ce dimanche de janvier, il faut en profiter pour sortir prendre l'air. Oui mais... nos obligations nous coincent sur l'agglo grenobloise et ne nous laissent qu'une courte après-midi pour aller toucher le caillou. Comme, de plus, la plupart des falaises résurgent tant et plus, le choix se restreint comme peu de chagrin. Et puis là, un éclair de génie (je sais, c'est rare mais ça m'arrive encore parfois...) : et pourquoi donc ne pas aller découvrir la falaise de St Paul de Varces ? Je n'en ai pas forcément entendu que du bien, mais je pars du principe que rien ne vaut mieux que de se faire sa propre opinion.

Le nouveau secteur "Conquête d'épaule", pris d'assaut ! Au premier plan, l'ami Gaétan Raymond a temporairement lâché ses engins de dry tooling pour tâter du caillou à mains nues...
Première surprise et non des moindres, il y a foule ! Mince alors, j'en suis sans voix. Cela dit, c'est sans doute bon signe que le spot vaut le coup d'y venir. Tant qu'à faire, nous poussons la marche d'approche (raide et casse-pattes) jusqu'aux nouveaux secteurs du haut qui nécessitent un bon quart d'heure de plus que le secteur originel. Et oui, c'est que St Paul n'est pas vraiment une nouveauté, cela fait même plus d'une décennie qu'on y trouve des voies. Mais le site s'est équipé à petit rythme jusqu'à une période plus récente qui a vue la naissance de ces voies du secteur Conquête d'épaule et Stagiaire. L'intérêt général du site a grandement profité de ces nouveautés, le panel des difficultés offertes s'étant considérablement ouvert vers le haut avec moult voies dans le 7ème degré et même un peu de 8.

A l'échauffement dans le superbe 6b+ de "So gouttes"
Nous démarrons les hostilités par "So gouttes", un somptueux 6b+, interminable de traversée dans un mur à gouttes d'eau comme on en voit rarement en dehors des plus belles zones du Verdon ou de Presles (pour faire couleur locale !). Franchement, dans ce niveau de difficulté, c'est dans le top 3 de la région. Delphine poursuit son exploration avec le 7b de "Viva Zampelli", une ligne technique et variée elle aussi plutôt réussie. Pour ma part, je déclare forfait, vraiment pas en forme... J'en profite pour profiter de la jolie vue sur les contreforts est du Vercors jusqu'aux Deux Soeurs.

Au départ de "Viva Zampelli", 7b

Autour de nous, l'agitation de la foule des grimpeurs se calme progressivement. Il faut dire que dès 16 heures, le soleil est parti se cacher derrière la crête du Vercors et que la température chute brutalement. heureusement, le rocher reste bien réchauffé et Delphine peut en profiter pour faire encore une longueur.
Pour résumé, nous avons trouvé le sport plutôt agréable, et nous ne sommes visiblement pas les seuls, vu la foule. Il faudra revenir, avec un peu plus de temps, pour découvrir bien d'autres voies dont celles du beau mur jaune de la partie gauche.

Alexandra dans le dièdre de départ de 'Conquête d'épaule", 7c

1 commentaire:

  1. Ben mon cochon, il semblerait que vous vous soyez bien fait plaisir :-)

    RépondreSupprimer