dimanche 6 novembre 2011

Mini-chartrousine au pied levé...

Qui l'eût cru vu la météo de ces derniers jours ? Même pas moi ! Et oui, sur un petit coup de bol j'ai trouvé le temps d'un mini-roulage en cet après-midi dominical...

15 heures passées ce dimanche aprem. Petit coup de fil à l'ami Jérôme... il a déjà enfourché sa FJR avec sa passagère et est sur la route du col de Porte ! Petit arrangement par téléphone, ils m'attendent au Sappey le temps d'un café, je les rejoins vite fait et on improvisera la suite. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Je propose de poursuivre notre mini-sortie par le col de Porte, St Pierre de Chartreuse puis St Laurent du Pont et retour en direction de Voiron. Feu flamme, ça convient à tout le monde et nous avons juste une bonne heure et demie de jour devant nous.



Pas d'appareil photo en poche + météo un peu moisie = compte-rendu avec des images glanées sur le Web ! Au col de Porte, puis dans une bonne partie de la descente vers St Pierre, le brouillard est de toutes façons si épais que la visibilité est réduite...


Juste avant St Pierre de Chartreuse, nous obliquons donc à gauche et empruntons la vallée du Guiers mort, pas vraiment réjouissante par cette grisaille ambiante et même un poil glauque avec une légère bruine par endroits. L'air est pour le moins vivifiant, sans qu'il fasse réellement froid. Rythme cruising de circonstance...

La vallée du Guiers mort (photos © DR)
Plein d'essence de la FJR et petite pause clope à St Laurent du Pont et c'est reparti pour le retour. Plutôt que de prendre les gorges de Crossey et tirer jusqu'à Voiron, j'oblique à gauche pour passer par Pommiers et le col de la Placette qui nous ramène par Voreppe. Plus direct et plus rapide la nuit approchant très vite avec ce ciel plombé...


Retour à la casa juste à l'heure pour l'apéro, finalement bien content d'avoir pu faire cette mini balade dominicale en bonne compagnie, et surtout de manière totalement imprévue et improvisée au pied levé. Bientôt l'hiver sera vraiment là, et ça ne sera pas la même...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire