lundi 11 mai 2015

Écureuil... des falaises !

Lors du week-end du 8 mai, alors que nous étions coincés sur Grenoble, nous sommes allés voir du côté du Désert de l'Écureuil ce que le caillou avait à nous proposer...

Elle n'est pas si vilaine, cette falaise, non ?
Il y a une vingtaine d'années, je découvrais avec mon père les falaises du Petit désert, un site de la cuvette grenobloise. Malgré nos doutes initiaux, ce site allait rapidement devenir un must local, avec une grosse quantité de voies et une fréquentation jamais démentie (la patine des voies en témoigne !). Il faut dire qu'un tel havre de tranquillité à quelques minutes du centre-ville, c'est quand même incroyable. Et bien sûr le niveau modéré de la plupart des voies n'y est pas pour rien non plus.

Delphine à l'échauffement dans un 6a+ à l'itinéraire esthétique et astucieux
À quelques minutes de là, se trouve une autre falaise. Plus évident à voir que celle-ci, ce n'est pas possible. La route de St Nizier passe à 50 mètres et la paroi domine un vaste parking. Marche d'approche de 10 secondes ! Et pourtant, bien que reluquée pendant des années par de nombreux grimpeurs, jamais elle n'avait été prospectée plus avant. Il suffisait d'oser (et de beaucoup travailler pour créer des voies grimpables sur un rocher pas toujours irréprochable), Hervé R. s'y est attelé il y a un peu plus de cinq ans en équipant quelques lignes. Puis il a fallu patienter quelques années pour qu'il en remette une belle couche. Plein de nouvelles voies, dans des faces plutôt bien raides voire déversantes, avec une grosse majorité de lignes autour du 6c... Le succès est déjà au rendez-vous, alors même qu'aucun topo n'existe. Le bouche à oreille suffit quand les plans sont bons !

Un chouette 6c+...
En ce week-end de mémoire du 8mai, le choix du lieu était de circonstances !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire