lundi 30 avril 2018

Girlz day à l'Auberge espagnole

L'Auberge espagnole était, la décennie passée, l'un des spots à la mode de la région et rassemblait souvent lors des week-ends les populations grimpantes grenobloise, lyonnaise et valentinoise. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts et bien d'autres secteurs ont vu le jour, rendant sa tranquillité à l'Auberge. En ce 30 avril où les parents ne bossaient pas et les enfants allaient à l'école, Delphine et Chloé en ont profité pour (re)visiter quelques classiques...

Cela faisait sans doute pas loin de 10 ans que nous n'avions pas mis les chaussons à l'Auberge espagnole. Et ce n'est donc pas sans plaisir que nous y sommes revenus. On pensait y être seuls, mais il semble qu'il y ait un certain revival pour le lieu, preuve avec la douzaine de personnes présentes en ce même jour que nous. Il faut dire que les voies y sont vraiment classes pour la plupart et que les faire et les refaire n'est pas une corvée. Et puis les activistes locaux ont sévi durant les dernières années et de nouvelles voies ont vu le jour un peu partout sur la falaise, relançant l'attrait pour ceux qui pensaient avoir tout fait.


Chloé et moi dans le 7a+ de PSGCDPD, un must...
Chloé avait tout à découvrir sur le site, alors on lui a fait faire un petit best of, dont PSGCDPD, 7a+ et Grincheux, 7b furent les pièces de choix. Delphine, pour sa part, est allée brièvement se frotter à un nouveau 8a du secteur des Suédois, puis est allée poser des jalons dans la très longue ligne de Décadence hégémonique, 8b qui pourrait se transformer en objectif...

Malgré une météo capricieuse qui n'a eu de cesse de nous arroser à coups de giboulées, on a pu passer toute la journée à grimper au sec sous les dévers et dans une fraîcheur surprenante par rapport au cagnard des jours précédents. Le printemps arrive, mais il prend son temps...

À gauche, un grimpeur dans le 8a de Punks not dead et à droite Chloé dans Grincheux, 7b
Delphine part en repérage (complexe !) de Décadence hégémonique, 8b
Aurélie remonte la splendide ligne en 8a des Tours de Babel

Sur le chemin du retour...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire