dimanche 1 avril 2018

Pakosauss Act III

Cela fait maintenant plus de 20 ans que je fréquente Le Saussois et ses falaises. Et même si, je ne peux que m'en lamenter, la fréquentation des grimpeurs a complètement périclité, en ce qui nous concerne une venue à l'occasion de Pâques est une tradition que nous essayons de respecter le plus possible. Nous y voici donc de nouveau...


Malgré une météo annoncée capricieuse, on a réussi à allègrement passer entre les gouttes. D'abord le samedi, finalement plus ensoleillé que prévu, ce qui nous a permis de retourner du côté du secteur Chimpanzodrome où nous n'avions pas grimpé depuis un bon moment. Échauffement classique dans "La Croumire directe", un 6b finalement moins déroulant que dans notre souvenir, puis dans sa "Le perce-neige avec le même départ pour zapper le pas de bloc initial commun avec "Roi, dame, valet", trop hargneux? Faite comme ça, la voie doit faire autour de 7a+.

Le départ tout en traversée de "La Croumire", 6b
Alors qu'il y a deux décennies le week-end pascal voyait des hordes de grimpeurs (pour la plupart parisiens) débarquer sur les bords de l'Yonne, notre quiétude solitaire ne sera ce jour "perturbée" que par la présence de quelques jeunes Allemands faisant une pause entre deux séances de bloc à Bleau. Le temps pour eux d'expédier "Chimpazondrome" au premier essai et nous revoilà complètement isolés...
J'avais repéré, lors de notre dernier passage dans le coin, le rééquipement et le nettoyage de la jolie ligne de "Octocratie", trop longtemps oubliée à cause d'un équipement douteux et d'un gros lierre envahissant ce bout de rocher faute de fréquentation. Désormais, la voie est tout à fait fréquentable et propose une escalade très intéressante bien dans le style local des trous qui tirent les tendons et un pas de bloc torride ! Malgré un repérage de méthodes en bois, Delphine réussit la voie à son premier essai, une jolie croix vraiment pas facile !

Nico, grimpeur allemand de passage, tranquille dans le 7c+ de "Chimpanzodrome"

Delphine en route pour la croix dans le 8a de "Octocratie"
Le dimanche, la journée ne s'annonce pas du tout sous de bons auspices : il pleut ! Si la pluie lâche rapidement l'affaire, la grisaille persiste et avec elle la fraîcheur et l'humidité. Malgré tout, Pierre Délas (monsieur Fanatic Climbing) est bien venu comme il me l'avait dit. Pendant que lui et ses amis s'échauffent tant bien que mal, nous décidons avec Junior d'aller faire un tennis. Bien nous en a pris, car la météo a finalement choisi de virer au beau et c'est donc en fin d'après-midi que nous sommes allés grimper un peu avec Delphine. La séance de la veille a laissé des stigmates douloureux aux doigts et ce sera donc une toute petite séance qui permettra juste de s'échauffer afin d'aller faire un repérage plutôt concluant dans le 8a de "This is not a love song".

Ced finit son échauffement radical dans "Chopinette", 7b

Delphine dans l'ultra-classique "Voie des trous", 6a+

Chercher les prises dans ce rocher n'est vraiment pas une évidence. "This is not a love song", 8a
Avant de rentrer à la maison pour un apéro bien (?) mérité, je ne pouvais pas manquer de passer revoir Pierre au pied de "Revanche", 8b+ historique du Saussois pour lequel j'avais envoyé à Pierre une petite astuce de méthode via Messenger en début de semaine. Visiblement, ça porte ses fruits et la voie tombera dans son escarcelle bientôt, j'en suis sûr. Pour son acolyte Ced, les montées dans le 8a de "Ouragan" et ses terribles monodoigts semble assez convaincant également. Ça fait vraiment plaisir de revoir enfin des grimpeurs dans ces voies passablement oubliées depuis un moment...

Ced dans la section finale de "Ouragan", 8a

Pierre Délas dans le redoutable 8b+ de "Revanche", juste avant le jeté...

Notre si agréable demeure...

1 commentaire: