jeudi 1 mai 2014

Virolos et virolets dans le Vercors

1er mai, jour de congé. Météo moyenne au lever à 7h30. A 8h00, je sors chercher pain et croissants pour le petit déj en famille. À mon retour 15 minutes plus tard, Delphine m'informe qu'elle a vu sur Facebook que notre ami Alex part avec sa Gold Wing dans le Vercors. Objectif pour lui : repérer un parcours qu'il veut aller faire en vélo cet été. Ni une ni deux, je l'appelle pour me joindre à son périple et lui servir de guide car il connait moins bien le coin que moi.. A 9h00, nous partons donc de Grenoble, un peu au pied levé... Direction St Jean en Royans par la route nationale, c'est après que se trouve notre "objectif".

A St Jean en Royans, la bonne surprise est que le col de la Bataille vient tout juste d'ouvrir (ce matin au départ, le site web conseillé par mon ami Armand l'indiquait encore fermé !). On s'y enquille donc allègrement. Enfin, allègrement est un bien grand mot vu que la brume, le froid (6°) et l'humidité y sont de mise ! Question paysage, on est servi : visibilité à 5 mètres ! Pas un chat sur la route, juste quelques furieux cyclotouristes surmotivés... mais congelés ! On ne s'attarde pas au col et allons donc à Léoncel en contrebas où il fait meilleur...


Arrivée à Léoncel
 Nous poursuivons notre chemin vers le sud et le soleil : La Vacherie, Plan de Baix, Mirabel et Blacons.

Halte sous le village de Plan de Baix (à deux pas d'Omblèze pour les amis grimpeurs...)
 Nous obliquons bien entendu vers l'est pour filer vers Die et la toujours aussi excellente montée du col de Rousset. Encore plus en verve que lors de mon dernier passage par ici, et malgré des pneus qui commencent à accuser la fatigue, je m'offre un bon "run" dans la montée, manquant au passage de me prendre tour à tour un cycliste, une voiture puis un camping car, tous roulant pleine gauche en coupant les virages !!  Bref, mon Alex se la joue, lui, plus bucolique avec la Gold Wing et fait des petites pauses photographiques. Cela me laisse le temps de fumer une clope avec une bande de bikers mauriennais et de me glacer au Rousset, en plein vent avec juste 9°.

Un groupe de bikers mauriennais en arrêt express (vu le froid !) au col de Rousset
La route du Rousset côté diois, toujours aussi sympa


 Jamais lassés de petites routes pittoresques, nous filons vers Vassieux en Vercors, Lente et le somptueux cirque de Combe Laval et sa très vertigineuse route en pleine falaise qui ramène sur St Jean en Royans, terme de notre petite boucle de 170 km (St Jean-St Jean). Vu les milliers de mètrès de dénivelé positif (largement plus de 3.000), je lui souhaite bien du courage pour faire ça en vélo ! Moi, en bécane ça m'allait très bien !

Le cirque de Malaval, impressionnant de grandeur...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire