vendredi 16 août 2013

Au fond du gouffre !

Il y a quelques semaines, le Vercors a vu un événement inaugural couronner l'équipement d'un nouveau spot de grimpe : le précipice de Corbière. Une vingtaine de voies dans un site très original et surtout particulièrement frais, voilà de quoi attiser notre convoitise...

Après que je sois allé repérer la veille en moto la route, l'accès et le pied de falaise, nous avons sagement laissé Junior à ses grands-parents pour aller tâter la première fois du caillou de cette nouveauté. L'originalité de cette falaise, c'est qu'elle est constituée d'un effondrement qui en fait un gouffre à l'image de la grotte de Sikati à Kalymnos (toutes proportions gardées, hein...). Située sur le plateau entre La Chapelle et Vassieux, on est là dans le coeur du Vercors avec tout ce qu'il peut réserver de paysage magnifique et de quiétude.
Du parking, noyée dans la verdure, on devine la partie sommitale de la falaise...

L'approche n'est pas très longue mais bien casse-pattes en une vingtaine de minutes. On parvient au "sommet" de la falaise et on doit descendre dans l'antre du gouffre pour accéder au pied des voies. L'ambiance est donc étonnante et particulière, rigoureusement unique en son genre dans la région.
Grâce à la bonne volonté des équipeurs du site, au premier rang desquels l'inusable Nico Glée, on trouve des voies faciles (dans le 4) et quelques lignes pas trop atroces qui permettent de s'échauffer avant de passer aux choses plus sérieuses et terribles dans du dévers long et plutôt prononcé !
La partie centrale de la grotte
Delphine à l'échauffement dans le 6b+ déjà physique de "Dos au mur"
Après déja avoir mis les avants-bras à rude épreuve dans l'échauffement des 6b+ et 6c de droite, nous sommes allés jeter un oeil dans la magnifique ligne en 7c de "Fort minable". Malheureusement, les conditions de la voie étaient particulièrement moyennes, avec la quasi totalité des prises (trous pour la plupart) à la limite du tenable tant elles étaient humides (pour ne pas dire mouillées !).
Repérage de méthodes dans la belle ligne de "Fort minable", 7c
Peu importe, l'important est bien d'avoir observé la grande fraîcheur proposée par le site même en pleine canicule et aussi d'avoir susciter l'envie de revenir pour profiter des nombreuses lignes qui semblent vraiment majeures. Et puis, nous étions en bonne compagnie pour ces quelques heures à la falaise, ce qui ne gâche rien !
Un jeune Valentinois se met la bonne trash dans le 7a+ de "Amnésie" 
Le grand guide Olivier aux prises avec le 6c+ bien bourrin de "Chimères sataniques"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire