jeudi 15 août 2013

Saga Corsica

Une nouvelle fois, c'est vers la Corse que nous avons porté notre choix pour passer quelques jours de vacances estivales. Il faut dire que junior nous y a fortement "incité", lui qui adore vraiment aller sur l'Île de beauté. Et comme, de notre côté, cette destination est parfaite pour allier glandouille à la plage avec quelques petites séances de grimpe, on ne peut guère espérer mieux.

C'est par un traditionnel petit séjour dans la vallée de la Restonica, au dessus de Corte, que nous débutons notre séjour. Innovation pour 2013, le séjour se fera ici en camping pour le plus grand bonheur de notre fiston qui découvre là un mode "d'hébergement" qui l'enchante ! Il faut dire qu'il y a pire endroit pour découvrir le camping : cadre somptueux, conditions météo parfaites (presque trop chaud, même la nuit)...
On n'est pas bien, là ?
Paysage grandiose au réveil...

La première séance de grimpe se déroule en fin d'après-midi, au secteur Frassetta, qui combine marche d'approche réduite à 30 secondes, voies superbes et pied de falaise très accueillant pour junior. Nous y avons déjà grimpé il y a quelques années, mais c'est toujours un plaisir que de regrimper sur ces incroyables "boules" de granite dans une dévers qui se fait bien plus prononcé qu'il ne le laisse supposer du bas.
Delphine dans le 6c de "Bon anniversaire" à Frassetta
Pour une autre séance vespérale, c'est du côté de Picellu et son très beau secteur Miroir brisé que ça se passera. Même à l'ombre en fin de journée, il fait une chaleur atroce et peu propice à la grimpe (environ 35°). Prévoir quelques tonnes de magnésie pour pomper la sueur perlant allègrement au bout des doigts (entre autres...). Mais il faut admettre que, malgré sa hauteur limité, ce secteur possède une qualité de rocher remarquable et des voies de caractère.
"A mo preferita", 6b+ superbe 
Typique de la "Resto" : des rochers et des vasques à quelques pas de la route !
Des rochers à perte de vue... mais pas tant de voies ! Il faut dire que le maquis corse calme les ardeurs des potentiels équipeurs...
Petite sieste pour Junior pendant que les parents grimpent...
"Calafate", 7a...
Quittant Corte pour aller profiter des plages de Porto Vecchio, j'avais repéré sur le topos la présence, du côté de Ste Lucie, d'une falaise plutôt recommandée : Conca. En plus, celle-ci a le bon goût d'avoir une face ouest à l'ombre le matin, détail qui n'en est pas un vu la chaleur qui ne baisse pas !
Nous avons donc profité de ce joli bout de calcaire bien abrasif deux fois. Le panorama sur la baie de Pinarellu est tout simplement dément et la grimpe plutôt sympa si ce n'était une certaine propension du caillou à être par endroit plus qu'agressif ! Attention également aux nombreuses guêpes présentes à la fois au pied des voies dès que le moindre morceau de nourriture sort d'un sac, mais aussi dans certaines voies ! Un Autrichien en a fait la piquante expérience dans un 6c au milieu du premier secteur...
Le premier secteur de Conca, à l'ombre le matin
Vue somptueuse sur la baie de Pinarellu
A l'attaque d'un 6b+ sur la gauche du premier secteur
Un très joli 6a+ 
Un autre 6b+ sympa, alors que le soleil vient déjà lécher la face ouest... 
Un grimpeur dans un 7a du second secteur, déjà plein cagnard !
Le séjour touche à sa fin après seulement une dizaine de jours. Nous repartons avec le plein de bons moments et de souvenirs heureux... comme à chaque fois en Corse ! Et on se dit que revenir est une évidence...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire