dimanche 11 octobre 2015

Bauges - Semnoz - Val de Fier - Aiguebelette

Une fois encore, le soleil a joué à cache-cache durant la matinée... pour vraiment apparaître le midi ! J'ai donc revêtu mes plus beaux habits et ai démarré le K16. Direction la Savoie... et plus si affinités.



Je rejoins au plus rapide Barby, en périphérie de Chambéry, avec pour objectif d'aller parcourir les Bauges que je ne connais pratiquement pas. La route s'élève rapidement par des lacets pour rejoindre Curienne. Je suis vite plongé dans l'ambiance qui sera celle de tout le parcours : couleurs d'automne, avec un splendide camaïeu de jaunes, d'oranges et de rouges pour le plus grand plaisir des yeux.


À Aillon le Vieux, je me fais sortir de mon road book pour cause de rallye automobile. Tant pis, je fais un crochet par Lescheraines afin de retrouver mon parcours à Bellecombe en Bauges... et puis cela m'a permis de voir un superbe café racer à l'ancienne !



La suite de la route, pour aller à Leschaux, puis monter au Semnoz est un véritable régal, autant à rouler qu'à admirer. Et une fois parvenu au sommet du Semnoz, le panorama qui s'offre à vous est tout simplement incroyable : en face, le Mont Blanc et les Aravis, en bas, le lac d'Annecy, derrière les Bauges... 



Avec le,Mont Blanc en toile de fond !


 Première partie du trajet ici : https://goo.gl/maps/S1Phtm8SpXU2

 

La descente du Semnoz vers Annecy est aussi agréable que la montée côté Bauges. J'y croise de nombreux motards, le lieu semblant être "the place to be" des hauts-savoyards... Je m'octroie un petit crochet par Quintal, un fort joli bourg visiblement fort coté vu les demeures que l'on y voit ! À Seynod, je rejoins la plaine et choisis de poursuivre vers Rumilly pour aller faire un tour un peu plus loin, dans les gorges du Fier. Je m'y ferai une bonne frayeur : à la sortie d'une zone de travaux, à la sortie d'un virage aveugle je me paie un superbe tout droit pour éviter une plaque de graviers... cela m'expédiant directement en plein dans une zone de route sans bitume ! Ouch... surtout, ne pas essayer de tourner et ne pas toucher les freins ! Les aptitudes au trail du K16 ne sont finalement pas pires !!! Je pense que le gars dans la voiture qui me suivait a dû un peu halluciner...

Au Pont du Fier, je décide de me diriger vers le chemin du retour, en choisissant de faire halte à Chanaz. Nous étions venu dans ce village avec quelques amis pour y faire un bon repas l'an dernier et le lieu est un véritable repaire pour les motards qui aiment à y faire halte.



Pour la suite du parcours, je change mes habitudes et à Yenne, je file tout droit vers le lac d'Aiguebelette. Bon choix pour la route vraiment sympa, mais pas pour la météo puisque je sombre dans une vilaine purée de pois humide et froide dont je ne sortirai qu'une fois parvenu aux Échelles. La fin de parcours se fera par le classique col de la Placette et Voreppe. Presque 300 km en tout, avec de la découverte sur les deux tiers, des paysages et des routes magnifiques. Un joli souvenir... 

Seconde partie du parcours : https://goo.gl/maps/GMoUkf21wR82

Aucun commentaire:

Publier un commentaire